Nos 2 équipes de Critérium Pion jouaient à domicile.
En Pion C, l'équipe de Sylvain (Damien, Sylvain, Francis et Hary) fait match nul 2-2 contre Issy-les-Moulineaux, avec les victoires de Damien et Hary.
En Pion D, l'équipe de Guillaume (Thomas, Mathis, Sarah et Enzo) fait match nul 2-2 contre Epinay-sur-Seine, avec les victoires de Sarah et Enzo.
Le compte-rendu des parties est disponible dans la suite de l'article.

Parties de l'équipe de critérium pion Guyancourt 1

Première partie de la saison pour l'équipe de critérium pion Guyancourt 1, qui affrontait ce dimanche 24 novembre la forte équipe d'Issy-les-Moulineaux. Suite à une absence de dernière minute, l'équipe de Guyancourt est constituée de Damien, Sylvain, Francis et Hary. En face, l'équipe d'Issy-les-moulineaux aligne, comme à son habitude, une forte équipe d'adultes expérimentés.


L'équipe de critérium pion

Échiquier 1: Damien joue les blancs contre une défence Caro-Khan. Il choisit la variante d'avance.

La défense Caro-Khan, avec 3.e5 Ff5 les blancs choisissent la variante d'avance.

Dans cette ouverture, les blancs ont plus d'espace à l'aile roi, mais les noirs ont un fort fou de case blanche. Un peu plus loin, Damien parvient à échanger son cavalier contre ce fou.

Dans cette position, Damien joue Cxf5 pour prendre le fou de case blanche.

Les blancs jouent alors le coup intermédiaire Fxc1, mais Damien répond aussi par Cg7+ Rf8 Ce6 fxe6 Dxc1, réussissant ainsi à doubler les pions et à déroquer son adversaire. Quelques coups plus loin, il sacrifie un fou pour ouvrir les lignes sur le roi adverse.

Dans cette position, Damien choisit Fxg6 Rxg6 Dg5+ Rh7 Dxh5.

Avec un roi coincé sur le bords une dame à proximité et un cavalier cloué, les noirs sont dans une position difficile. Un ordinateur réfuterait sans problème ce sacrifice en trouvant les meilleurs coups, mais le but du jeu d'échecs est de faire craquer son adversaire sous la pression. La tour monte alors en h3 et le pion en g5, et la situation devient très compliqué si bien que les noirs ne trouvent pas la solution.

Dans cette position, Damien joue g5 suivi de Rg7 gxh6+. Les noirs jouent alors Txh6. Après Tg3+ le mat est imparable.

Victoire pour Guyancourt qui marque son premier point.

Échiquier 3: Francis joue les blancs dans un gambit Latvian.

1. e4 e5 2.Cf3 f5 c'est le gambit Latvian: les noirs donnent un pion pour se développer rapidement. Si les blancs connaissent, ils peuvent prendre le pion e5 avec le cavalier.

Cette ouverture est considérée comme dangeureuse, et Francis fait le choix prudent de refuser le pion avec d3. La partie continue alors avec un développement normal. Au 9ème coup, la position s'ouvre:

Dans cette position, Francis choisit de prendre le pion pour gagner un temps sur le fou 9.exf5 Bxf5 10.g4 Be6

Les deux joueurs font alors le grand roque, ce qui est plutôt rare et signe d'une partie d'attaque. L'attaque arrive rapidement et au 19ème coup les blancs ont une pièce en prise, les noirs deux.

Position compliquée au 19ème coup, les deux camps attaquent et plusieurs pièces sont en prise.

Francis prend l'avantage. La position est très complexe et plusieurs tactiques apparaissent.

Au lieu de prendre le pion, les blancs peuvent jouer Fc4 avec la menace Da8+ qui ne peut être parée que par c6, et qui leur permet de gagner le fou b3 sans perdre le leur.
Ici Df7+ gagne le cavalier f3.
Txf3 gagne le cavalier car la reprise par la dame se heurte à Ta3+ qui regagne la dame par enfilade.

Finalement, Francis fait la dernière erreur, et perd son avantage. Les noirs emportent la partie peu après.

Défaite de Guyancourt.

Échiquier 4: Harry joue les noirs dans une Alekhine, ouverture qu'il connaît bien. La position faillit lui échaper au 6ème coup lorsqu'il cloue le cavalier f3 sur la dame.

Le fou g4 semble clouer le cavalier mais Fxf7 Rxf7 Cg5+ Dxg4 regagne la pièce et prend l'avantage. Tandis que Fxf7 Rd7 donne aussi l'avantage aux blancs.

La partie continue alors, avec des roques opposés, signe encore d'une partie d'attaque: au 17ème coup une tactique menace de gagner un cavalier à l'aide d'une promotion!

Dans cette position, les blancs peuvent laisser leur dame: cxb6 Fxe5 bxa7 avec une promotion en dame inévitable et une pièce en plus.

Comme dans toute partie avec les roques opposés chaque camp attaque là où il n'y a pas son roi. Les blancs attaquent donc à l'aile dame et les pièces noires sont un peu coincés dans cette aile, tandis que les noirs montent une forte attaque à l'aile roi.

Stratégie classique dans une partie avec roque opposé: attaquer là où on n'a pas roqué.

Hary s'en sort mieux et son attaque est plus forte. Il utilise plusieurs tactiques pour augmenter la pression sur son adversaire.

Ici les noirs jouent Tf3 pour gêner encore plus l'adversaire. La tour ne peut pas être prise par le pion, sinon c'est mat.
L'enfilade Tg8 gagne la dame, elle ne peut pas être échangée contre la tour sous peine de mat.

Il obtient alors rapidement une très bonne position et la victoire.

Depuis cette position, c'est mat en 3. Hary ne trouve pas le chemin le plus direct, mais finit par obtenir rapidement une victoire.

Victoire pour Guyancourt qui prend la tête.

Échiquier 2: Sylvain joue une sicilienne avec les noirs. Les blancs sont hésitants pour ouvrir la position, choisissant d'abord c3 pour préparer d4 puis finalement d3, ce qui lui laisse le temps de se développer. Au 6ème coup, les blancs ont joué trois fois des pions, contre deux fois pour les noirs. Les noirs sont bien développés (avec un fort fou en g7) et ont déjà roqué, mais les blancs choisissent de jouer encore les pions pour perturber le jeu des noirs.

Dans cette position, les blancs choisissent e5 pour perturber le cavalier et obliger à Cg4.

Le centre s'ouvre alors et le cavalier se retrouve sur le bord. il est attaqué au 11ème coup et obligé de revenir vers une case où il semble enfermé.

Les noirs viennent de ramener leur cavalier de h6 vers la case plus centrale f5, mais les blancs jouent g4 et il semble que le cavalier soit enfermé. La parade dxe5 permet de sauver le cavalier en profitant du mauvais développement des blancs.

La position se simplifie ensuite et les noirs gagnent un pion central, puis placent leur tour sur les colonnes centrales. Les blancs font une erreur et permettent aux noirs de gagner une qualité.

Avec Fc4 les noirs gagnent une qualité: les blancs ne peuvent pas bouger leur tour sinon les noirs gagnent le fou et permettent aux tours de rentrer dans la position ennemie.

La partie continue alors et semble aller vers une victoire noire, mais sylvain commet une grosse erreur qui perd une tour et la partie.

Défaite pour Guyancourt qui obtient la partie nulle.

Au final, un match nul bien mérité, avec des parties perdues et des parties gagnées qui auraient pu avoir une autre issue. L'équipe de critérium pion Guyancourt 1 commence bien sa saison. Le prochain match est dans deux semaines contre Bourg-la-reine, actuellement en tête du classement avec deux victoires.