Dimanche 7 Avril a eu lieu la rencontre entre l'équipe de critérium pion de Guyancourt et l'équipe de Thiais. Un match serré puisqu'avant la rencontre, Thiais est premier et Guyancourt deuxième. L'équipe de Guyancourt est contituée de Noé, Bao Nam, Francis et Sylvain.

Victoire de Guyancourt qui gagne le match par le score de 4-0 !

Avec cette belle victoire, l'équipe de Guyancourt se place en tête de son groupe. La qualification aux phases finales (8, 9 et 10 juin) est quasiment acquise. Le prochain match aura lieu le 12 mai contre Sèvres. Tous les résultats ici.


L'équipe de critérium pion pour la sixième ronde.

Le descriptif des parties est en dessous.

Échiquier 4: Noé joue une italienne avec les noirs. Son adversaire fait une erreur au cinquième coup: pensant gagner un pion par la fourchette en d4. Il joue Cxe5, prenant le pion central et pensant le récupérer en jouant d4. Ce coup est jouable dans l'ouverture espagnole (où le fou est en b5), mais après Cxc4, Noé gagne une pièce dans l'ouverture

Position après le 5-ième coup des blancs: après 4. ... Cxe5 5. d4 Cxc4, les blancs ont une pièce d'avance. Moralité: attention aux pièges d'ouverture appris par coeur.

Un peu plus loin dans la partie, les blancs avancent un pion, espérant que celui-ci sera capturé et que la dame fera la fourchette entre les deux tours en c6. Noé choisit la contre-attaque avec Fh3. Ce coup force g3 et le gain de la qualité, mais Noé préfère jouer Df6, qui sera suivi de Df3 et du mat imparable en g2, même si les blancs menacent de prendre une tour en faisant promotion en dame!

Position après le 13-ième coup des blancs: les blancs s'attendent à la capture en c6, mais Noé choisit Fh3, qui sera suivi de g3 (forcé).
Plutôt que prendre la qualité, Noé joue Df6, incitant son adversaire à jouer cxb7. Ce qui amène à Df3 et au mat imparable.
Le mat en g2 est imparable. Les blancs peuvent faire une deuxième dame en prenant un tour, mais ils sont quand même mat.

Victoire de Guyancourt

Échiquier 2: Francis joue les noirs contre un adversaire qui lui joue la même technique de la prise du pion central suivi de la fourchette en d4. Cette fois-ci, les blancs gagnent bien un pion central.

Dans cette position, les blancs jouent 4. Cxe5 Cxe5, 5. d4 Fxd4 6.Dxd4 avec le gain d'un pion central blanc. À noter quand même que 4. Cxe5 Fxf7 est favorable aux noirs.

L'avantage blanc ne dure pas: au 7ème coup, les blancs ratent une découverte mortelle sur la dame centralisée. Francis gagne la dame et la partie rapidement.

Trop confiant les blancs viennent de jouer 7Cd5, en oubliant la découverte Cf3+!

Victoire de Guyancourt

Échiquier 3: Bao Nam joue les blancs dans une ouverture fermée (système Colle). Au 19ème coup, il parvient à gagner une pièce en éloignant le défenseur.

En jouant e4, Bao Nam éloigne le défenseur et gagne le cavalier.

Son adversaire choisit alors de sacrifier une autre pièce dans une attaque désespérée pour tenter d'obtenir la nulle, mais ne parvient qu'à emprisonner sa dame qui n'a plus de case. Les noirs abandonnent.

La dame noire n'a plus de case: après Df4 et Fc1 elle est prise.

Victoire de Guyancourt

Échiquier 1: Sylvain joue les blancs dans une Caro-Khan, contre un joueur qui attaque très fort: il ouvert rapidement l'aile roi en envoyant loin les pions. Sylvain est dans une situation difficile, avec trois pièces lourdes devant son roi.

Situation au 24ème coup des noirs: trois pièces lourdes sont en face du roi blanc, le cavalier noir en e4 est très fort, et le pion h4 est un bon point d'appui. En face, les pièces blanches ne font que défendre, mais ça tient.

La situation se tend encore plus lorsque la dame noire bascule sur l'aile roi. Une fourchette royale permet de gagner un cavalier. Heureusement, cette tactique n'est pas trouvée par l'adversaire de Sylvain.

Dxe2 Dxe2 Cg3 gagne le cavalier par la fourchette royale.

Ne trouvant pas de faille, les noirs finissent par donner la qualité. Mais ils ne trouvent pas plus de gain, perdent une pièce et la meilleure structure de pion des blancs assure le gain.