Tandis que les jeunes du club se confrontent aux autres jeunes de leur âge au championnat d'Ile de France, notre 1er échiquier François se confronte à l'élite échiquéenne dans le cadre du Master de Rochefort. Un tournoi réservé aux plus de 1900 elo (comprendre "supérieur ou égal", François étant tout juste à 1900 !), avec pas moins de 10 GMI, 13 MI...

Jour 1

Défaite en zeitnot dans une bonne position.

Jour 2

Très belle 2e journée : nulle sauvée après une erreur de calcul à la 1ere ronde, puis bataille jusqu'au gain à la 2e ronde dans une finale nulle.

Plus de 9h de jeu pour ce jour à 2 rondes, mais déjà 1.5 points sur 3 !!

Jour 3

Défaite, contre un maître Fide. toujours 1.5 points.

Jour 4

Nulle contre un maître international, puis défaite. Francois a 2 points sur 6 !

Jour 5

2e victoire ! François est à 3 points sur 7 !

Jour 6

Défaite, et toujours 3 points avant une dernière ronde où, avec les blancs, François à toutes ses chances !

Jour 7

et une nulle pour terminer, malgré une position supérieure !

3.5 points au compteur après 9 rondes d'un très haut niveau, une perf au-dessus de 2000 et une belle 57e place sur 76 alors que François était en toute fin de classement sur la grille de départ : félicitations !

Les résultats détaillés sur le site de la Fédération.

François DELMAS-GOYON 1900
  Adversaire Elo Cou Rés Total
R1 Tsveta GALUNOVA 2177 B 0 0
R2 Christian VALETTE 2017 N 0,5 0,5
R3 Dario Alberto JIMENEZ MARTINEZ 2076 B 1 1,5
R4 Tim JAKSLAND 2205 N 0 1,5
R5 Slavisa PERIC 2123 B 0.5 2
R6 Jose Pablo LOPEZ GOMEZ 2055 N 0 2
R7 Lars Kjoller NILSSON 1962 B 1 3
R8 Simon LE MAREC 2237 N 0 3
R9 Jean-Renaud LAGUNES 1974 B 0.5 3.5
 57e sur 76 - perf 2006

 

Le Club de Guyancourt perd 2 points.

Le gain :

Damien : +6

La perte :

Bao Nam : -8

Mention spéciale à François pour sa stabilité à 1900, faisant croire (à tort) qu'il ne fait pas de tournois !

Nom et Prénom fév-18 janv-18 Var
HEDJAZIAN Kayhan 2068 2068 0
SCOATARIN Jean 1999 1999 0
RIBIERE Damien 1992 1992 0
TEURNIER Michel 1950 1950 0
DELMAS-GOYON Francois 1900 1900 0
ROUSSEAU Philippe 1662 1662 0
HEDJAZIAN Farhad 1618 1618 0
BRANSON James 1514 1514 0
SONDERMEIJER Antoine 1463 1463 0
FOSSE Jean-Claude 1457 1457 0
PELLETIER Sylvain 1399 1399 0
SONDERMEIJER Damien 1373 1367 +6
DOAN-HUU Xuan 1199 1199 0
VO Bao Nam 1186 1194 -8
ZARELI Youssef 1160 1160 0
KEMENCEI Eric 1100 1110 0
DOAN-HUU Tim Son 1099 1099 0
DIOURY Mathis 1099 1099 0
PREVOST Yvan 1099 1099 0
CARLE Constance 1080 1080 0
ZARELI Aymane 1009 1009 0
ZENASNI Oussama 1009 1009 0
DELMAS Enzo 1009 1009 0
DELMAS Mathis 1009 1009 0
CURNIER Cyrus 1009 1009 0
PELLETIER Noe 1009 1009 0
BOUNLAY Ewan 1009 1009 0

Spéciale dédicace à notre président Farhad, en formation d'arbitre. On lui a déconseillé de faire son stage d'arbitrage sur un tournoi jeune, où les situations sur l'échiquier peuvent rapidement devenir compliquées à déméler.

Mais cet article sur la situation intervenue au championnat du monde de blitz, avec 2 rois en échecs à la table du n°1 mondial et une requête douteuse de son adversaire rappelle qu'à tout niveau, les arbitres ont à déméler des situations complexes ! 

Le championnat des Yvelines jeunes : c'est terminé !

Bravo aux 17 enfants du club venus défendre leur chance face à des adversaires tenaces, et repartis en fin de journée avec des fortunes diverses, mais avec tous au moins un point gagné sur l'échiquier, et sans doute une moisson d'expérience.

Quatre Cinq enfants décrochent leur qualification pour le championnat d'Ile de France, en février :

  • Noé, chez les poussins, après une défaite à la ronde 3, gagne coup sur coup les rondes 4 et 5, et son ticket pour l'IdF. Il termine le tournoi avec 4/7.
  • Damien, chez les pupilles, perd table 1 à la ronde 4 contre le plus fort joueur du tournoi , puis se bat jusqu'au bout à la ronde 5, dans un gymnase quasi vide, pour décrocher le point qualificatif. Il marque un dernier point ronde 6 avant de s'incliner à la dernière ronde : 5/7.
  • Enzo, chez les petits poussins, semble moins du matin wink Après 2 défaites aux 1eres rondes, il est en queue de classement et gagne un point par exemption. Mais après-midi en fanfare avec 3 points sur 4 rondes : 4/7 !
  • Bao Nam, chez les benjamins, fait durer le suspense jusqu'au bout du bout de la ronde 7, qu'il entame avec 3 points, gagnés 1 ronde sur 2. Très concentré, il va jusqu'au bout de l'heure impartie pour marquer le dernier point, et se qualifie également : 4/7 !
  • Sarah, chez les poussin(es), fait un bon tournoi puisque, avec 3 points avant la dernière ronde, était encore en course pour remporter 4 victoires. Elle échoue à cette dernière ronde et, avec 3 points, termine 36e au global, mais 6e ex-aequo chez les filles. Après une période de flou, nous apprenons que, "pour l'attribution de la 6 ième place qualificative féminine du championnat de ligue il n'y a pas de départage !! Donc toutes les filles finissant 6 ième exéquos sont qualifiées."

Toutes nos félicitations à ces quatre cinq jeunes !

Et un grand merci à Farhad, qui était arbitre-stagiaire sur ce tournoi, dans son parcours de formation en tant qu'arbitre, à James qui assurait l'organisation avec YES, et à tous les parents qui ont sacrifié ce dimanche pour la participation de leur enfant.

Les résultats complets du tournoi sur le site de la FFE : petits-poussins / poussins / pupilles / benjamins / minimes

4 joueurs du C.E.G ont participé à cette étape du Grand prix,
François en Open A et Antoine, Damien et Farhad en Open B.
Après 3 rondes très intenses, François termine le premier du classement de l'Open A.
En Open B, Farhad, Damien et Antoine avec 2, 1,5 et 1 point, respectivement, ont bien défendu les couleurs de notre club avec un match au sommet entre Farhad et Damien. Damien, très respectueux de son président, a bien suivi les consignes et a laissé le point du mach à celui-ci.
Maintenant, place au championnat des Yvelines jeunes, dimanche prochain 12 novembre.

Le week-end du 1er octobre 2017, le Club 608 et son président André Clauzel ont organisé leur 300e open d'échecs, ce qui constitue sans doute un record en France (d'autant que ce chiffre ne prend en compte que les tournois à cadence lente).
Pour l'auteur de ces lignes, la participation au tournoi A (réservé aux joueurs possédant un classement compris entre 1500 et 2200 élo) constituait un petit événement puisque c'était mon premier tournoi en cadence classique depuis... 2006 ! La grille de ce tournoi peut être consultée à l'adresse URL suivante:
http://www.echecs.asso.fr/Resultats.aspx?URL=Tournois/Id/42145/42145&Action=Ga
Le rythme était fatiguant - 3 rondes de 2 x 1h + 30'' d'incrément par coup le samedi ; 2 rondes le dimanche  - et, compte tenu de la relative homogénéité des participants, les parties ont souvent été disputées. Malgré une 2e ronde faible (un 10e coup malencontreux et une partie perdante dès le 15e coup), je ressors plutôt satisfait de mon jeu : pas mal d'erreurs mais une performance à 2019 élo, un louable souci de jouer activement et plusieurs parties intéressantes. Vous trouverez mes rencontres des trois dernières rondes, légèrement commentées, dans la Base des parties.
François Delmas-Goyon

Avec le mois d'octobre vont arriver les 1ères compétitions, et le club s'y prépare doucement...
Qui dit 'compétition' dit 'arbitre'. Notre président et professeur Farhad a donc confié ses cours à James ce samedi pour s'asseoir lui-même sur les bancs de l'école. 2 jours de stage d'arbitrage pour être à même, bientôt, d'officier lui-même comme arbitre !
Les jeunes du club ont, comme chaque samedi après-midi, suivi avec attention leur cours. Le championnat des Yvelines jeunes sera vite là, dès la rentrée des vacances de la Toussaint !
Et puis les 1ères compétitions par équipe vont commencer les prochains week-end : national V (Yvelines) et Coupe Loubatière. Pour s'y préparer, quelques compétiteurs du club étaient ce dimanche à Magny-les-Hameaux pour un petit tournoi en 3 rondes "à blanc" : histoire de reprendre le rythme (lent, très lent !) de la compétition, et de refaire tourner les méninges dans le bon sens !

Après les défaites de MVL et So la semaine dernière, la finale se jouait depuis samedi entre l'arménien Aronian et le chinois Ding.
Au contraire des tours précédents qui se jouaient en 2 parties longues avant d'éventuels tie-break, 4 parties longues étaient allouées aux deux candidats à la victoire pour cette finale.
Dans la 1ere partie, Ding avec les noirs a soigneusement défendu contre Aronian qui, avec les blancs, n'a jamais pu prendre un quelconque avantage. Nulle signée au 35e coup.
Dans la 2e partie, Aronian avec les noirs se crée un très léger avantage, sous la forme d'un pion passé isolé, sur l'aile dame, qu'il mène jusqu'à la 6e traverse. Une finale passionnante, de 4 pions + fou + cavalier pour chacun, commence alors. Jouant avec nos nerfs comme avec le temps (4 coups seulement en 30' après le contrôle de temps pour Aronian !), Aronian fait lentement fructifier son avantage, obligeant Ding à un jeu précis pour garder le contrôle du pion passé adverse tout en essayant de faire valoir sa majorité sur l'aile dame.
Vers le 55e coup, la partie bascule. La fin des échanges sur l'aile dame laissent théoriquement Aronian gagnant. Mais après des heures de jeu, et sous la pression du zeitnot, Aronian ne va pas réussir à conclure, tandis que Ding, perdant, va lutter pied à pied pour revenir dans le jeu. En zeitnot à tour de rôle, les 2 adversaires continuent la lutte avec acharnement. Aronian lache son pion passé sur l'aile dame, pour un dernier pion, seul, sur l'aile roi. Mais dans cette dernière position de pion+fou contre cavalier, Aronian n'arrivera pas à faire croitre son dernier avantage. Après plus de 5h de jeu, la nulle est signée. Ding fait figure de miraculé !
Les 2 parties suivantes seront plus courtes. Avec les noirs, Ding empêche à nouveau Aronian de prendre un quelconque avantage et la nulle est signée avant le contrôle de temps. Puis doit à nouveau subir la pression d'Aronian qui prend encore une fois l'avantage avec les noirs, mais sans pouvoir conclure pour le gain dans une finale de tours.
C'est donc aux tie-break que s'est achevée cette coupe du monde.
Après une ouverture anglaise égale, Aronian mène brillament une attaque contre le roque adversaire. Ding commet une imprécision, Aronian pousse son avantage et marque le point.
Dans la partie retour, Ding sous pression car contraint de gagner, fait une erreur fatale en laissant son adversaire prendre le contrôle de la colonne h, ouverte avec les rois à chaque extrémité, avec 2 pièces lourdes. C'est l'abandon, et la défaite.
12 ans après sa première victoire, Aronian remporte sa 2e coupe du monde. Bravo à lui !


pS : pour compléter la lecture des articles précédents, sur le beau parcours de MVL en coupe du monde, je vous invite à lire ce qu'il en dit sur son blog. Très intéressant.

21 septembre

Les journées de mardi et mercredi n’ont pas été décisives pour la Coupe de Monde : 4 nulles.

Du coup, journées de départage aujourd’hui.

Très bien partie pour MVL qui gagne sa 1ere partie contre Aronian, avec les blancs. Pendant ce temps, Ding était donné archi-gagnant contre So, mais ce dernier est revenu miraculeusement pour arracher la nulle...

MVL n’était donc qu’à une nulle de la qualification pour la finale ! Il commet malheureusement une erreur dans la partie retour, que gagne Aronian ! C’était la première défait de Maxime dans cette Coupe du Monde…

Nulle très rapide (9 coups !) pendant ce temps entre So et Ding…

Dans les parties en 10’, MVL annule assez facilement avec les noirs,  pendant que Ding domine, et bat, So. Lors des parties retours,  les 2 parties sont totalement nulles : Ding Liren qualifié pour la finale, donc, mais encore 2 blitz à jouer pour MLV-Aronian…

Dans le 1er Blitz, MVL avec les blanc est totalement dominé par Aronian, la partie est a priori perdue, mais Aronian fait une bourde : l’avantage change de camp mais MVL n’est plus assez lucide pour le voir, passe à côté de la victoire et abouti à la nulle ! Personne n’arrivant à prendre l’avantage, le 2e blitz tourne aussi à la nulle.

C’est donc dans une partie « Armageddon » que c’est joué cette dernière place en finale.

Suite au tirage au sort : avantage de temps et blancs pour Aronian, contraint à la vicoire. Noirs pour Maxime à qui suffit en revanche une nulle pour se qualitifier…

Partie bien engagée pour une nulle, mais dans une finale tours-pion théoriquement égale mais difficile à jouer pour Maxime avec 2 pions blancs passés, liés et avancés, Maxime fait une erreur, et perd la partie...

Très beau parcours en coupe du Monde pour Maxime, mais qui ne se qualifie malheureusement pas pour la finale, et rate la place assurée pour le tournoi des candidats.

Aronian et Ding font cependant 2 très bons finalistes : la finale sera très disputée !

17 septembre

Palpitants, les 1/4 de final viennent de se terminer aujourd'hui.

Lors des 1ères parties classiques vendredi, un seul résultat décisif, avec la victoire d'Aronian, avec les blancs, contre Ivanchuk. Ce dernier se retrouve dans l'ouverture avec son fou enfermé en b7 derrière le pion c6. La poussée c5 est inévitable, mais pas forcément favorable. Ivanchuk hésitera pendant plus de 40min avant de pousser ce pion au 10e coup, et se retrouve du coup en crise de temps pour la suite. Il abandonne au 24e coup.

Ding et Rapport d'un côté, comme So et Fedoseev de l'autre signent ce 1er jour deux nulles rapides. Même résultat pour MVL et Svidler, mais après une bataille acharnée jusqu'au contrôle de temps que Svidler a passé avec justesse !

Le samedi, confiant dans sa capacité à jouer plus rapidement (et jouer bien !) que son adversaire, MVL signe la nulle assez vite après une défense improbable sur l'anglaise de Svidler, où Maxime joue 7 fois son cavalier roi dans les 9 premiers coups !! Ivanchuk, qui avait perdu la veille, se bat jusqu'au bout mais ne peut faire mieux que nulle, et Aronian gagne du coup son ticket pour les 1/2 finales.

De leurs côtés, So et Ding remportent leurs parties dans 2 finales intéressantes, de fous pour So et de tours pour Ding, et gagnent eux aussi leur place en 1/2 finales dès le samedi.

Dans une ambiance de finale, avec eux deux seulement à jouer les départages, MVL et Svidler s'affrontaient aujourd'hui.

Dans la première partie, MVL avec les blancs prend un léger avantage sur l'échiquier et un gros avantage au temps, mais le tout insuffisant pour éviter la nulle, forcée.

Dans la partie retour avec les noirs, à nouveau anglaise pour Svidler, et "7 coups du cavalier-roi" pour MVL ! Maxime, qui n'avait pas encore roqué, profite de l'avancée de la dame blanche sur son aile-roi pour roquer du côté opposé, et centralise immédiatement son roi sur un échange de dames. La suite est à son avantage, gain de la qualité, puis de la partie :

MVL qualifié pour les 1/2 finales !!! (début mardi seulement, après un jour de repos bien mérité !)

(pour suivre les parties, c'est ici !)