14 septembre

Depuis le 2 septembre se tient à Tbilissi, en Géorgie, la Coupe du Monde d'échecs.
Dans un format par élimination directe où les joueurs se rencontrent 2 à 2, d'abord en parties longues aller-retour sur 2 jours, puis en tie-break rapides puis blitz si nécessaires, ne restent des 128 joueurs initiaux plus que 8 joueurs pour les 1/4 de final qui commencent vendredi 15 septembre !
En jeu, outre le trophée de Coupe du Monde pour le vainqueur, 2 places garanties au 2 finalistes pour le Tournoi des Candidats qui, en 2018, désignera parmi 10 joueurs celui qui affrontera Magnus Carlsen pour le titre de champion du monde...
Particularité de cette édition de Coupe du Monde : la présence du Champion du Monde en titre, venu se mesurer à l'élite des échecs mondiaux. Côté français, après l'élimination de Fressinet au 1er tour, puis de Bacrot au 2e, ne reste plus que Maxime Vachier-Lagrave (MVL), qui vient brillamment de gagner son ticket pour les 1/4 de finale dans le tie-break qui l'opposait à Alexander Grischuk, après une série de partie certes nulles, mais de toute beauté !
Ces 1/8 de finales, terminés aujourd'hui, ont vu également l'élimination de Xiangzhi Bu, qui avait sorti le champion du monde Magnus Carlsen au tour précédent. Dans la première partie, avec les noirs contre le champion du monde, Bu prend l'initiative en sacrifiant au 15e coup son fou noir sur le pion h3 du roque de Carlsen. Résultat de l'opération ? Après l’échange Fxh3  / gxh3 / Dxh3 le roi blanc se retrouve totalement dénudé, avec une menace de mat (dame en h2) à parer. L’avantage reste certes aux blancs, mais ils doivent défendre avec précision sur la forte initiative noire. Avec la pression du temps, la défense de Carlsen se fera plus imprécise. Il n'arrivera jamais à activer sa tour a1 et devra s'incliner au 36e coup.

MVL en pleine réflexion.