21 septembre

Les journées de mardi et mercredi n’ont pas été décisives pour la Coupe de Monde : 4 nulles.

Du coup, journées de départage aujourd’hui.

Très bien partie pour MVL qui gagne sa 1ere partie contre Aronian, avec les blancs. Pendant ce temps, Ding était donné archi-gagnant contre So, mais ce dernier est revenu miraculeusement pour arracher la nulle...

MVL n’était donc qu’à une nulle de la qualification pour la finale ! Il commet malheureusement une erreur dans la partie retour, que gagne Aronian ! C’était la première défait de Maxime dans cette Coupe du Monde…

Nulle très rapide (9 coups !) pendant ce temps entre So et Ding…

Dans les parties en 10’, MVL annule assez facilement avec les noirs,  pendant que Ding domine, et bat, So. Lors des parties retours,  les 2 parties sont totalement nulles : Ding Liren qualifié pour la finale, donc, mais encore 2 blitz à jouer pour MLV-Aronian…

Dans le 1er Blitz, MVL avec les blanc est totalement dominé par Aronian, la partie est a priori perdue, mais Aronian fait une bourde : l’avantage change de camp mais MVL n’est plus assez lucide pour le voir, passe à côté de la victoire et abouti à la nulle ! Personne n’arrivant à prendre l’avantage, le 2e blitz tourne aussi à la nulle.

C’est donc dans une partie « Armageddon » que c’est joué cette dernière place en finale.

Suite au tirage au sort : avantage de temps et blancs pour Aronian, contraint à la vicoire. Noirs pour Maxime à qui suffit en revanche une nulle pour se qualitifier…

Partie bien engagée pour une nulle, mais dans une finale tours-pion théoriquement égale mais difficile à jouer pour Maxime avec 2 pions blancs passés, liés et avancés, Maxime fait une erreur, et perd la partie...

Très beau parcours en coupe du Monde pour Maxime, mais qui ne se qualifie malheureusement pas pour la finale, et rate la place assurée pour le tournoi des candidats.

Aronian et Ding font cependant 2 très bons finalistes : la finale sera très disputée !

17 septembre

Palpitants, les 1/4 de final viennent de se terminer aujourd'hui.

Lors des 1ères parties classiques vendredi, un seul résultat décisif, avec la victoire d'Aronian, avec les blancs, contre Ivanchuk. Ce dernier se retrouve dans l'ouverture avec son fou enfermé en b7 derrière le pion c6. La poussée c5 est inévitable, mais pas forcément favorable. Ivanchuk hésitera pendant plus de 40min avant de pousser ce pion au 10e coup, et se retrouve du coup en crise de temps pour la suite. Il abandonne au 24e coup.

Ding et Rapport d'un côté, comme So et Fedoseev de l'autre signent ce 1er jour deux nulles rapides. Même résultat pour MVL et Svidler, mais après une bataille acharnée jusqu'au contrôle de temps que Svidler a passé avec justesse !

Le samedi, confiant dans sa capacité à jouer plus rapidement (et jouer bien !) que son adversaire, MVL signe la nulle assez vite après une défense improbable sur l'anglaise de Svidler, où Maxime joue 7 fois son cavalier roi dans les 9 premiers coups !! Ivanchuk, qui avait perdu la veille, se bat jusqu'au bout mais ne peut faire mieux que nulle, et Aronian gagne du coup son ticket pour les 1/2 finales.

De leurs côtés, So et Ding remportent leurs parties dans 2 finales intéressantes, de fous pour So et de tours pour Ding, et gagnent eux aussi leur place en 1/2 finales dès le samedi.

Dans une ambiance de finale, avec eux deux seulement à jouer les départages, MVL et Svidler s'affrontaient aujourd'hui.

Dans la première partie, MVL avec les blancs prend un léger avantage sur l'échiquier et un gros avantage au temps, mais le tout insuffisant pour éviter la nulle, forcée.

Dans la partie retour avec les noirs, à nouveau anglaise pour Svidler, et "7 coups du cavalier-roi" pour MVL ! Maxime, qui n'avait pas encore roqué, profite de l'avancée de la dame blanche sur son aile-roi pour roquer du côté opposé, et centralise immédiatement son roi sur un échange de dames. La suite est à son avantage, gain de la qualité, puis de la partie :

MVL qualifié pour les 1/2 finales !!! (début mardi seulement, après un jour de repos bien mérité !)

(pour suivre les parties, c'est ici !)

14 septembre

Depuis le 2 septembre se tient à Tbilissi, en Géorgie, la Coupe du Monde d'échecs.
Dans un format par élimination directe où les joueurs se rencontrent 2 à 2, d'abord en parties longues aller-retour sur 2 jours, puis en tie-break rapides puis blitz si nécessaires, ne restent des 128 joueurs initiaux plus que 8 joueurs pour les 1/4 de final qui commencent vendredi 15 septembre !
En jeu, outre le trophée de Coupe du Monde pour le vainqueur, 2 places garanties au 2 finalistes pour le Tournoi des Candidats qui, en 2018, désignera parmi 10 joueurs celui qui affrontera Magnus Carlsen pour le titre de champion du monde...
Particularité de cette édition de Coupe du Monde : la présence du Champion du Monde en titre, venu se mesurer à l'élite des échecs mondiaux. Côté français, après l'élimination de Fressinet au 1er tour, puis de Bacrot au 2e, ne reste plus que Maxime Vachier-Lagrave (MVL), qui vient brillamment de gagner son ticket pour les 1/4 de finale dans le tie-break qui l'opposait à Alexander Grischuk, après une série de partie certes nulles, mais de toute beauté !
Ces 1/8 de finales, terminés aujourd'hui, ont vu également l'élimination de Xiangzhi Bu, qui avait sorti le champion du monde Magnus Carlsen au tour précédent. Dans la première partie, avec les noirs contre le champion du monde, Bu prend l'initiative en sacrifiant au 15e coup son fou noir sur le pion h3 du roque de Carlsen. Résultat de l'opération ? Après l’échange Fxh3  / gxh3 / Dxh3 le roi blanc se retrouve totalement dénudé, avec une menace de mat (dame en h2) à parer. L’avantage reste certes aux blancs, mais ils doivent défendre avec précision sur la forte initiative noire. Avec la pression du temps, la défense de Carlsen se fera plus imprécise. Il n'arrivera jamais à activer sa tour a1 et devra s'incliner au 36e coup.

MVL en pleine réflexion.