2e ronde, contre Mantes, avec un grand souffle de jeunesse : deux pupilles (dont Damien), une benjamine et 2 minimes pour ce match !

Victoire 4-2 au final, mais on est passé pas loin d'un résultat bien différent.

Après un bon début, où il prend rapidement l'avantage sur son adversaire, déroqué, Philippe commet une erreur, doit subir d'incessantes attaques de son adversaire qui prend l'avantage et gagne. 1 point pour Mantes, donc, qui ouvre la marque.

Au 4e échiquier, Jean-Claude joue une partie solide, met lentement sous pression son adversaire qui finit par perdre pied, donne une pièce, puis la partie. Egalisation de Guyancourt : 1-1 !

Après un bon début au 2e échiquier avec les noirs, Farhad ne voit pas que son cavalier, menacé par la poussé f6, n'a plus de porte de sortie. Son adversaire l'attrape, prend l'ascendant, mais le reperds rapidement après une proposition douteuse d'échange de fous. Farhad ne profite pas de cette aubaine et, voulant chasser le cavalier adversaire, se retrouve avec une fourchette qui perd une tour. Fin de partie rapide et Mantes reprend l'avantage : 1-2 !

Grand roque contre petit roque, la partie de James, avec les blancs au 3e échiquier, promet d'être saignante. Effectivement, les lignes y sont rapidement ouvertes, et les possibilités d'attaque nombreuses. Face à une fourchette dame-tour de la part du cavalier de James, son adversaire contre-attaque efficacement en chassant à son tour la dame blanche... mais rate l'échange des tours au moment opportun qui solutionnait la fourchette. James égalise donc : 2-2.

Le sort du match est alors entre les mains des Sondermeijer père-fils (et des Bednarek frère-soeur, le père ayant déjà marqué !). Installé au 6e échiquier avec les noirs, Damien joue une partie en dents-de-scie. Après une erreur de son adversaire, qui donne un fou dans l'ouverture, la partie est largement à l'avantage de Damien. Mais face à une attaque sur son roque, Damien réagit mal et perd une tour au lieu de donner la qualité. La partie bascule du tout au tout... pour un bref temps seulement, son adversaire donnant sa dame au lieu de prendre encore un cavalier offert. Marque de Damien : 3-2

Reste enfin le 5e échiquier... où l'on prend son temps  : une heure pour les 10 premiers coups. La prudence y est de mise, sans coup d'éclat. Mais un échange de cavalier proposé par les noirs a permis au blanc de gagner un pion, puis un pion passé central. Qui avance tranquillement vers la 8e rangé et sur lequel va finalement devoir se sacrifier une tour adversaire, sans éviter le mat. Victoire d'Antoine : 4-2 !

Les résultats complets de la journée sur le site de la fédération. Nous sommes en milieu de peloton, avant d'affronter Le Vésinet IV, l'un des 2 leaders du tournoi, dans 15 jours.